Lifestyle

Interview de Grazyna AMBOUROUET, fondatrice des Saveurs de Saint Benoît

1-Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Grazyna AMBOUROUET TANDAYA épouse NYAMAT MCKAY, je suis titulaire d’une Maîtrise en Sciences de Gestion obtenue à l’Institut des Sciences de Gestion (INSG) et mère d’une merveilleuse fille.

2-Pourquoi avoir choisi d’évoluer dans le milieu de l’agroalimentaire?

J’ai choisi d’évoluer dans le milieu de l’agro-alimentaire par passion principalement. Depuis mon plus jeune âge, je caressais déjà le rêve de travailler dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration. De plus, j’ai toujours été passionnée par la transformation agricole et tout ce qui est fait main, car ils donnent beaucoup de valeur aux produits réalisés.

Au-delà de cette passion, je trouve que c’est un secteur négligé au Gabon pourtant il représente une forte valeur ajoutée mais surtout parce que je souhaite proposer aux citoyens du Gabon des produits issus de l’agriculture biologique dans le but d’améliorer la consommation.

3-Depuis quand avez-vous commencé le voyage avec les Saveurs de Saint Benoît ?

J’ai commencé le voyage avec les Saveurs de Saint-Benoît en 2015, à cette date mon projet était encore embryonnaire. Mais, en 2018, il a officiellement démarré avec l’ouverture d’une première épicerie. Très attachée à ma terre, ma marque porte le nom de mon village : Saint-Benoît, village du Moyen-Ogooué à une trentaine de minutes de Lambaréné d’où proviennent les fruits et légumes que je transforme.

4-Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir entrepreneur ?

Les raisons qui m’ont motivé à devenir entrepreneur sont les besoins de valorisation de l’entreprenariat féminin, des produits naturels, le développement de produits artisanaux gabonais, et le développement du secteur agricole. Je souhaite avant tout proposer une alternative naturelle issue de produits agricoles gabonais aux produits de la grande distribution.

De plus, cette motivation s’est accrue lors de la crise économique qu’a connu Port-Gentil, et qui a conduit à la fermeture de l’entreprise dans laquelle j’étais salariée.

5-Que pensez-vous de l’entrepreunariat au Gabon?

L’entrepreneuriat au Gabon est en pleine expansion, une décennie de réveil économique pour l’atteinte des objectifs de développement durable. Mais cet entrepreneuriat se heurte à des freins.

6-Comment gérez-vous la situation avec la Crise de la Covid-19 ?

Avec la venue de la pandémie mondiale de COVID19, j’ai lancé de nouveaux produits et amélioré ma politique de distribution, mais aussi ma politique de communication en utilisant les médias influents (Facebook, Instagram, presse influente gabonaise, Union). Ces stratégies ont considérablement augmenté ma visibilité et mon chiffre d’affaires pour maintenir mon activité.

7. Quels sont les effets de cette crise sur votre activité ?

La crise sanitaire de la COVID19 a eu des effets négatifs sur mon activité ces effets sont liés à l’approvisionnement en matières premières, baisse du nombre de client mais aussi des ventes conduisant à la baisse du chiffre d’affaires de l’entreprise.

La pandémie a eu aussi des effets positifs sur mon activité, car elle m’a permis d’améliorer ma communication, de repenser la politique distribution de mes produits, elle m’a conduit aussi à développer de nouveaux produits.

8-Où voyez-vous votre entreprise dans 5ans?

Dans 5 ans, je souhaiterais voir mon entreprise grandir, en terme de personnel et de capacité de production, la satisfaction de la demande nationale, et l’augmentation de l’exportation des produits à l’international.

9-Vous arrive-t-il des fois de regretter d’avoir embarqué pour cette aventure entrepreneuriale?

Comme tout entrepreneur, au début de l’activité il m’est arrivé de regretter de m’être lancée, mais ce n’est plus le cas maintenant car j’ai appris à surmonter les épreuves.

10-Quels sont vos astuces pour garder le cap et pour toujours garder la tête haute même lorsque votre activité est ralentie ou affectée d’une quelconque manière ?

Pour garder le cap, je m’entoure de personnes positives, qui ont la même vision que moi, qui croient en mon projet et qui sont de bons conseils. Et je m’efforce de visualiser les raisons qui m’ont conduite à entreprendre et le parcours déjà effectué mais aussi ma vision d’entreprise pour le futur.

11-Quelles sont les femmes qui vous inspirent au quotidien ?

La femme qui m’inspire actuellement c’est Aïssata Diakité.

12-Comment décrivez-vous la FEMME Gabonaise d’aujourd’hui ? 

La femme gabonaise aujourd’hui est une femme indépendante, déterminée qui a conscience de sa valeur et de ses capacités aussi bien sur le plan professionnel que personnel.

13-Seriez-vous prête à collaborer avec une femme gabonaise sur un projet?

Bien entendu, je suis toujours prête à collaborer avec les femmes gabonaises.

14-Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à une jeune femme qui souhaite devenir une femme d’affaires comme vous ?

Le conseil que je donnerai à une jeune femme est de s’armer de courage et de beaucoup de patience. N’hésitez pas, c’est notre décennie, donc imaginez, osez et créez de la valeur.

Merci à vous d’avoir bien voulu participer à cette interview, nous vous souhaitons beaucoup de courage et bonne chance pour la suite.

Retrouvez Les Saveurs de Saint-Benoît sur

Instagram:

https://instagram.com/les_saveurs_de_saint_benoit?igshid=1a5065atrybfy

Facebook: https://www.facebook.com/lessaveursdestbenoit/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *